Réglages des organes de chauffage

Réglages homogène de l’ensemble de vos bâtiments pour un confort optimum.

PRÉSENTATION

L’équilibrage hydraulique consiste à obtenir des températures homogènes entre les locaux alimentés par un même circuit de chauffage.

Régler les organes d’équilibrage d’une installation hydraulique consiste à̀ assurer une bonne répartition des débits ou des températures d’eau dans les émetteurs ou colonnes et une température uniforme des logements ou des locaux alimentés par un même circuit de chauffage.

Un circuit de chauffage est défini par la présence d’une régulation centrale de la température de départ de l’eau d’alimentation des émetteurs. Ce circuit peut alimenter un ou plusieurs bâtiments lorsque ceux-ci ne disposent pas de sous-station.

 

    Une installation collective de chauffage à eau chaude est considérée comme équilibrée si l’écart de température entre le local le plus chauffé et le moins chauffé d’un même bâtiment est strictement inférieur à 2°C.

    Lorsque le circuit de chauffage alimente plusieurs bâtiments l’opération vise à l’uniformisation des températures des logements ou des locaux et des bâtiments entre eux. Si chaque bâtiment dispose d’un robinet d’équilibrage de bâtiment, le réglage de ces robinets complète obligatoirement l’opération d’équilibrage interne à chaque bâtiment. Les mesures des débits ou des températures de retour liées à ces robinets de bâtiment sont intégrées au rapport d’équilibrage.

    Avec ou sans robinet d’équilibrage spécifique, les bâtiments d’un même circuit de chauffage sont équilibrés globalement comme un unique ensemble.

    L’équilibrage du circuit de chauffage à eau chaude est une opération souvent négligée. Elle est pourtant essentielle au bon fonctionnement d’une installation pour obtenir un confort optimal, et les températures ambiantes souhaitées.

    Un bon équilibre du circuit de chauffe réduit les bruits de tuyauterie et diminue les consommations énergétiques de l’ordre de 15 % à 20 %. Un tel déséquilibre engendre des sous débits qui entraînent des différences de température importantes entre les pièces d’une même maison.

    Il n’est pas rare de constater dans un immeuble avec un chauffage collectif, que certains logements ne sont pas chauffés suffisamment, tandis que d’autres occupants ouvrent leurs fenêtres car il fait trop chaud dans leur logement. Cela est simplement dû à un « déséquilibrage des réseaux hydrauliques de chauffage ». Le générateur (chaudière ou tout autre système très performant) pouvant fonctionner convenablement et délivrer une eau chaude optimisée au départ, seulement la distribution hydraulique n’étant pas équilibrée, le bon débit n’arrive pas convenablement sur les radiateurs. Les premiers radiateurs étant bien alimentés en chaud, au détriment de radiateur en bout de réseau, qui eux sont sous-alimentés.

    Les trois avantages d’une installation correctement équilibrée

    Le confort 

    L’équilibrage hydraulique permet d’apporter les débit requis, ni plus ni moins, et donc de fournir en tout point de l’installation les quantités de chaleur désirées.

    De nombreux bâtiments sont touchés par de lourds problèmes d’inconfort. En effet, un certain nombre de locaux d’un même immeuble atteignent difficilement, voire jamais, les températures prescrites, alors que d’autres locaux sont  » surchauffés « .
    Ce problème résulte généralement d’une répartition incorrecte et inéquitable des débits, ce qui ne permet pas aux boucles de régulation d’assurer correctement leur mission.

    Les économies d’énergie 

    L’apport des puissances nécessaires et uniquement celles-ci en tout point d’une installation permet de ne dépenser que les quantités d’énergie dont nous avons besoin.

    Le contrôle 

    Un bâtiment dont l’installation est bien équilibrée verra tous ses locaux bénéficier d’une même température dans les mêmes temps, ce qui induit une production de chaleur beaucoup moins longue dans la durée, avec des démarrages beaucoup plus espacés.

    Grâce notamment à la présence d’organes de réglage et d’équilibrage sur une installation, il est possible de mesurer soit les débits, soit les pressions différentielles, soit les températures en tout point du réseau hydraulique.
    Ceci permet de contrôler le bon fonctionnement de l’installation, et, dans le cas contraire, de déceler précisément l’élément qui cause un trouble.

    Taux de prise en charge

    • Bailleurs sociaux 100% 100%
    • Syndic de copropriété 60% 60%
    • Tertiaire 50% 50%
    • Santé 100% 100%

    ÉTAPES D’UN CHANTIER

    1 – Prise de contact 

    ECO ENVIRONNEMENT s’assure notamment de l’éligibilité du chantier et étudie le patrimoine du bénéficiaire. Le dossier administratif et technique est constitué. A la signature de la convention de partenariat ou d’un accord tacite, le bénéficiaire transmet tout document utile notamment les informations relatives aux accès des bâtiments et les schémas hydrauliques.

    2 – Diagnostic 

    Chaque bâtiment du patrimoine du bénéficiaire fait l’objet d’une visite technique : visite des chaufferies et sous stations. La visite étudie tous les paramètres environnementaux, thermique et de contraintes mécaniques, pour proposer la solution la plus adaptée et la plus pérenne.

    3 – Démarrage  des travaux 

    Une fois le devis à 0€ signé, les travaux peuvent commencer. Notre sous-traitant privilégié réalise les travaux que nous supervisons de A à Z : mise en place des informations, consignes de sécurité, suivi qualité

    La sécurité de nos chantiers étant une priorité, nos équipes sont vigilantes quant au strict respect de la réglementation applicable en matière de SST.

    Les matériaux que nous utilisons sont conformes aux exigences de fiches d’opérations standardisées émises par le Ministère de la Transition écologique ; les spécificités techniques de chaque matériau sont consultables sur demande mais sont présentées lors de la prise de contact.

    4  – Réception du chantier 

    ECO environnement missionne un bureau de contrôle accrédité par le COFRAC afin de vérifier la pose de l’isolant et les quantités.

    5 – Valorisation 

    La réception du chantier permet au bénéficiaire de signer l’attestation sur l’honneur garantissant l’exactitude des travaux réalisés et constituant une pièce obligatoire de la demande de CEE ainsi que le tableau d’enregistrement des températures après équilibrage. ECO environnement assure le montage et le suivi de la gestion du dossier de demande de CEE permettant de subventionner les travaux effectués.

    ILS NOUS FONT GRANDIR

    Plaquette Eco environnement

    Notre plaquette de présentation

    Pour obtenir le lien de téléchargement merci de remplir quelques informations.

    Voici votre lien de téléchargement

    Pin It on Pinterest